Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #chroniques de maratres... catégorie

2017-01-18T10:30:00+01:00

Celle qui transformait son père...

Publié par Do.
Celle qui transformait son père...

Ha là là, j'y ai eu beaucoup droit ces temps-ci !

Des "Avant, papa ne faisait pas ça !" aux "Avant, papa n'aurait jamais voulu ça !" en passant par "Avant, papa n'aimait pas ça !".

A croire que depuis que papa n'est plus avec maman, il fait n'importe quoi !

Ou alors, peut-être qu'aujourd'hui il peut enfin faire des choses qu'il a envie de faire ? Comme se laisser pousser la barbe, ou faire des projets avec sa nouvelle chérie (donc moi) !

Mais dans l'esprit d'un enfant/ado de 15 ans, c'est forcément la "marâtre" qui donne des idées saugrenues à son père et le force à changer !

Du coup, papa a du mettre les points sur les "i" et expliquer que, à bientôt 40 ans, papa avait quand même le droit de faire ce qui lui plaisait, et ces choses que papa envisage aujourd'hui et n'avait jamais faites avant, étaient dues aux refus de maman à l'époque...

C'est bizarre mais c'est assez dur à vivre de devoir se justifier de tout ! Justifier nos choix d'adultes à des enfants qui estiment que papa n'a pas le droit de "changer", ou simplement de montrer son vrai visage !

Alors qu'en fait, papa est juste heureux et a envie de faire ce que bon lui semble, même si ses enfants avaient une vision différente (et erronée) de ce que papa aimait "avant"...

Et vous, avez-vous vécu ce genre de remarques aussi ? Quelles ont été les réactions ?

Des bisous***

Do.

Voir les commentaires

2017-01-17T08:39:07+01:00

Celle qui était de retour !

Publié par Do.
Celle qui était de retour !

Car oui, après plusieurs mois "d'abandon" de la toile, j'ai décidé de revenir !

Non pas que j'avais fuis notre création, juste que la vie fait parfois que nous sommes pris dans un tourbillon de belles choses qui nous éloignent du virtuel, mais ça, vous le découvrirez plus tard dans de futurs articles...

Car oui, ma vie de belle maman a pris un tournant, et non des moindres !

Des responsabilités, des projets, des changements, des sacrifices... Tout ce qu'une maman fait pour ses enfant, mais vécu par une belle maman !

Alors, ça vous dit ? A très bientôt dans ce cas... :)

Des bisous ***

Do.

Voir les commentaires

2016-05-03T06:00:32+02:00

La vérité sur la déco des chambres enfants

Publié par Fa
La vérité sur la déco des chambres enfants

Quand nous avons emménagés la priorité était de préparer les chambres des enfants. Le rythme de la garde alternée et partant de zéro niveau meuble nous avons dû mettre les bouchés doubles. L'objectif principal était d'avoir des lits et c'était déjà pas simple en une semaine. On était pas trop sur la déco mais plutôt de leur construire un univers agréable et rassurant.

Pour le choix des meubles c'était surtout l'aspect pratique qui comptait.

Nous avons quand même choisi de jolies couettes et ajoutés quelques éléments de décoration mais très peu. Ensuite nous avons ajouté les bureaux et les chaises pour travailler... des rangements pour les jouets. Nous avons fait notre installation petit à petit... Je me disais qu'on ferait la déco plus tard... Je parcourrai les catalogues et les blogs avec envie.

La déco était donc très épurée et cela est resté ainsi pendant des mois puis ils se sont appropriés leurs chambres. Dessins, posters, les objets en perles et même des petits objets étaient collés au mur avec du stock ou du masking tape. C'était bonne nouvelle, ils se sentaient chez eux !

Et en même temps petit à petit je faisais une croix sur tout un tas de jolis DIY ou objets de déco pour leur chambre : des lampes toute mignonnes, des guirlandes au mur, des beaux tapis tout doux....car je faisais face à une vérité !

La vérité ?

- La guirlande DIY croyez moi sera vite décrochée mais de toute façon de nombreux dessins et autres créations diverses seront mises aux murs par leur soin sans nous demander si cela s'accord bien avec la guirlande ... car ils sont chez eux et leur chambre c'est... leur chambre...

- Le tapis tout doux ...on oublie ! Déjà car c'est un nid à poussière et il ne résistera pas de toute façon aux traces de peinture ou de feutres et pour avoir une chambre saine et facile à nettoyer le parquet c'est super bien finalement...

- Les lampes toutes mignonnes. Oui c'est joli mais je passe suffisamment de temps à demander d'éteindre la lumière principale de la chambre... alors oust les petites lumières !

En gros la déco des chambres il y a les photos et il y a la réalité....Le plus important étant sans aucun doute qu'ils se sentent bien dans leurs chambres... donc qu'ils se l'approprient et qu'ils se la construisent ! Parole de marâtre !

On passe donc notre chemin au niveau des décorations "Pinterest" des chambres d'enfants !

Et de votre coté, quelle est la vérité sur la déco des chambres des enfants ?

Voir les commentaires

2016-04-26T07:00:44+02:00

"Je peux dormir avec ...?"

Publié par TPMM
"Je peux dormir avec ...?"

C'est un concept avec lequel j'ai un peu de mal... le partage de lit. Les frères et soeurs qui dorment ensemble dans un même lit, ou tous dans la même chambre.

Ici la tribu veut toujours dormir ensemble avec l'un ou l'autre... à se demander pourquoi nous avons deux chambres ... Ces demandes sont assez récurrentes. Je sais que c'est pour eux une manière de prolonger la soirée.

C'est un concept qui me perturbe pour plusieurs raisons... déjà partager un lit simple à deux ... pour moi c'est mal dormir et donc ça fait des matins chafouin et des enfants fatigués.

Ce qui me perturbe aussi est juste un fait simple, le bordel au couché quand ils partagent un lit ... une chambre. J'ai tendance à vouloir aller à la simplicité. Sans doute comme cela n'est pas mes enfants je n'ai pas cette sensibilité au co-dodo. Je sais que c'est le plaisir de pouvoir papoter au lit avant de dormir et bien rigoler dans le dos des adultes... Mais pourtant je n'y adhère pas.

Je n'ai pas trop ce genre de souvenirs étant enfants alors encore une fois, n'hésitez pas à m"éclairer sur le sujet !

Voir les commentaires

2016-04-19T06:34:30+02:00

Une histoire de contrôle ?

Publié par TPMM
Une histoire de contrôle ?

Au risque de me faire accuser de dire des généralités je pense que les femmes aiment avoir le contrôle, le pouvoir ... et les mères aiment avoir le contrôle sur leurs enfants. Même parfois cela peut se passer en désaccord avec le père de leurs enfants.

Cette histoire de contrôle est souvent le socle à pas mal de difficultés. C'est une réflexion que je me suis faite au fil de conversations et d'observations au parc notamment où je vais souvent.

Les mères ont des difficultés à accepter qu'une autre soit dans la vie de ses propres enfants. Je peux le concevoir mais cela voudrait dire pour la belle mère de ne rien faire ? de ne pas s'investir ? d'être un meuble ? une plante verte ? Comment est ce possible? Faut il s'excuser de vouloir s'investir ?

Je suis belle mère, je donne du temps et beaucoup d'énergie à des enfants qui ne sont pas les miens. Si je me sépare de leur père, je ne les reverrai même jamais. Néanmoins je leur donne ce que je peux pour qu'à minima, ils mangent correctement, travaillent bien à l'école, aient de quoi s'habiller et aient des loisirs qui les épanouissent.

Evidemment ils ont un père qui donne beaucoup, mais on partage la même vie alors il ne va pas vivre une vie de père célibataire alors qu'il est en couple ?

Et pourtant, même si selon moi je fais des choses positives pour eux j'ai cette impression étrange de faire mal...

Je ne dis absolument pas que c'est une question uniquement féminine je pense que c'est le cas aussi pour les pères mais que cela s'exprime de manière différente... Je fais le lien ici avec mon précédent billet sur les tâches de la mère.

Qu'en pensez vous ? Je suis preneuse de suggestions et de commentaires sur le sujet !

Voir les commentaires

2016-04-06T06:00:27+02:00

"Toi t'es pas maman !"

Publié par TPMM
"Toi t'es pas maman !"

Non mes amis ce n'est pas tiré de la bouche de la petite gazelle ou de l'artiste... mais bien la bouche d'un adulte. Effectivement le fameux "t'es pas ma mère" qui vous tombe dessus doit être une peine insuffisante. "Etre mère" c'est des activités mais figurez vous que c'est aussi un statut... et même des compétences. Vous allez me dire "tout dépend du contexte".

Oui le contexte parlons en. Je remplissais une feuille de sécurité sociale. Vous savez le fameux frottis remboursé ? On commence à se connaitre alors autant ne rien se cacher ! Je remplissais la feuille de sécu envoyé par mon laboratoire. J'ai donc été cherché ma carte vitale dans mon sac pour remplir le champs sécurité sociale. Jusque là, j'allais bien.

C'était là mon crime... Je ne connais pas mon numéro de sécu par coeur les amis !!! Alors une personne qui l'avait remarqué vient me rétorquer un "toi tu n'es pas maman!"

Comme une évidence... un sorte de jugement de valeur ... Je ne trouve pas cela fin de faire ce genre de remarque en connaissance ou non d'ailleurs du contexte familial.

Je prends peut être les choses mal néanmoins je trouve ce genre de remarque désagréable .. Non "je ne suis pas maman", cela fait de moi quelqu'un de moins bien ?

J'attends vos avis sur le sujet, maman ou pas !

Voir les commentaires

2016-03-23T09:00:46+01:00

Celle qui avait un complexe d'infériorité

Publié par Do.

Qui dit inférieur dit plus petit au sens propre du terme.

Et c'est bien là que je veux en venir...

 

Chéri fait 1m87, et du haut de mon 1m62, j'étais contente d'avoir un chéri grand et fort !

 

Le problème, c'est que qui dit papa grand, dit enfants potentiellement grands, et là...

 

Il se trouve que l'ainée (15 ans) mesure 1m67, et me dépasse donc de 5 bons cm !

La seconde (12 ans) ne me dépasse pas mais chausse déjà du 38/39 et ne peux donc plus emprunter mes baskets !

La dernière (8 ans), prend le même chemin...

 

Alors j'avoue que je ne me suis jamais posé de questions sur ma taille auparavant. Je ne suis pas très grande mais bon, je ne me suis jamais sentie petite non plus !

Et là, je dois dire que je me sens très mal à l'aise quand je suis en chaussons et que la grande vient me dire bonjour, si en plus elle a des chaussures aux pieds ce qui la grandit davantage !

 

Je triche un peu en mettant des talons de 6 à 7 cm, mais bientôt ils ne serviront plus à rien !!

 

Et la cerise sur le gâteau c'est que l'ex fait 10 à 15 cm de plus que moi également, tout comme son copain.

Alors comment vous dire, les dimanches soirs où ils nous ramènent les filles, je me sens tellemeeeeeeeeeent petite dans mes chaussons tous plats !

 

Chéri avoue ne pas comprendre ce complexe que je nourris de plus en plus, mais moi, ça me bloque vraiment, je ne me sens à l'aise que en talons !

 

Honnêtement, c'est quand même délicat d'avoir de l'autorité sur un enfant qui :

  1. n'est pas le notre
  2. fait une tête de plus que nous !

 

Alors oui, je conserve mon rôle de belle-maman, et si j'ai quelque chose à dire je ne vais pas me poser la question de ma taille. Mais quand même, ça me rend un peu mal à l'aise...

 

Dites-moi que vous me comprenez ?!

 

Des bisous ***

 

Do.

Voir les commentaires

2016-03-17T07:00:32+01:00

Les peluches avale soucis

Publié par Fa
Les peluches avale soucis

Lors de notre installation, je redoutais beaucoup la réaction des enfants. J'étais très anxieuse... Je redoutais aussi qu'ils n'osent parler, s'exprimer ...

Lors d'une course, j'étais tombée sur des petites peluches rigolotes nommées "avale soucis".

Cette peluche douce et colorée a aussi une bouche en fermeture éclair qui sert à manger les soucis, peurs et chagrins des enfants.

Leurs bouilles est vraiment rigolote, alors nous en avons offert une à chaque enfant en expliquant que si il avait quelque chose sur le cœur, il pouvait à tout moment le mettre dans la bouche de la peluche. Nous avions décidé également que seul "Papa" irait lire les petits mots.

Résultat : c'était surtout symbolique... mais nous avons eu quelques petits mots d'enfants ... Quand je sais que la peluche a avalé un soucis je dois avouer être en mode O__O inquiète... Cependant, au moins les choses sont dites, et c'est toujours mieux que de garder de mauvaises choses en soi.

En plus nous avons eu aussi des petits mots gentils, comme des remerciements pour la jolie chambre <3

Voir les commentaires

2016-03-16T07:00:13+01:00

Celle qui avait du mal à s'intégrer

Publié par Do.
Celle qui avait du mal à s'intégrer

Lorsque j'ai connu chéri, il vivait dans un petit village de campagne.

Il venait de prendre un appartement à lui suite à la séparation, il a donc été tout naturel que quelques mois après, je vienne m'installer avec lui et non l'inverse.

Et oui, il fallait prendre en compte l'école des filles.

 

J'ai donc quitté mon village et mes amis pour me rendre à 1h de là, dans un village que je ne connaissais que de nom, et dans lequel chéri vivait depuis plusieurs années avec son ex...

 

L'acclimatation n'a pas du tout été simple.

J'ai du, et je dois encore aujourd'hui, subir de nombreux regards, et de nombreuses humiliations.

Et oui, l'ex est amie avec la plupart des mamans, et même si je n'ai pas brisé leur couple, même si ce couple était séparé avant que je ne connaisse chéri, les gens ne peuvent s'empêcher de juger...

 

J'ai donc eu, un jour, à supporter une maman qui est venu dire bonjour à chéri (alors que nous assistions en famille au match de basket de la cadette), qui m'a ignorée royalement, et qui par dessus le marché a demandé aux 2 filles qui étaient là (dont une sur mes genoux) : "Alors, maman est au travail cet après-midi ?" Puis est partie en me jetant un regard noir...

Honnêtement, encore aujourd'hui, je ne sais pas ce qui m'a retenue de ne pas me lever et lui cracher au visage... Sans doute la présence des filles, car elles n'ont pas à subir ce genre de scénarios...

 

J'ai eu longtemps envie d'hurler dans le village "Je n'ai volé personne, je n'ai brisé aucun couple, c'est elle qui est partie et moi j'ai ramassé les morceaux !".

Mais chéri m'a longtemps dit que nous vivions pour nous, et non pour les autres...

Et aujourd'hui je commence à accepter et à me faire à l'idée.

Alors pour éviter de me sentir mal à l'aise, j'use de stratèges :

  • Je ne vais plus à la pharmacie du village, la pharmacienne étant une amie de l'ex, je n'apprécie guère son dédain avec moi et son ignorance même bien souvent. Je préfère donc aller dans la ville où je travaille, même si j'habite juste à côté de la pharmacie de mon village !
  • J'ai invité des copines pour faire connaissance avec les parents, et lorsqu'il faut emmener les filles à des invitations ou au sport je m'y colle souvent, ainsi je montre que j'existe et je discute avec les mamans ou les papas. Ce qui me vaut maintenant d'avoir quelques bonjours les matins. C'est tellement plus agréable !
  • J'emmène la petite dernière à l'école les matins, et vais la chercher à la garderie. Je remplis les papiers et m'occupe beaucoup des paperasses administratives.
  • Je vais aux rencontres parents-profs au collège.
  • Et puis surtout, je marche la tête haute, car au final, je n'ai rien à me reprocher !

 

Il faut croire que "les gens" aiment juger et critiquer sans fondement.

Je suis quelqu'un qui n'a pas une grande confiance en moi, et ces attitudes haineuses à mon égard m'ont fait beaucoup de mal.

 

Mais finalement, la solution est de ne pas prêter attention aux "petits gens" comme je les appelle, et de s'intéresser aux autres, à celles et ceux qui nous acceptent telle que nous sommes et ne nous demandent pas de compte.

Celles et ceux qui ont compris que tout ce que l'on souhaitait, c'était juste de vivre en harmonie avec l'homme qu'on aimait, ses enfants, et non prendre la place de la maman.

 

Et vous, comment avez-vous vécu cette phase ? Avez-vous emménagé dans un lieu neutre ou comme moi êtes-vous venue vivre dans le village où votre chéri vivait auparavant ?

 

Des bisous ***

 

Do.

Voir les commentaires

2016-03-15T07:00:12+01:00

Celle qui était devenue très (trop ?) organisée

Publié par Do
Celle qui était devenue très (trop ?) organisée

J'ai toujours eu tendance à être organisée.

Déformation professionnelle ? Possible.

Quoi qu'il en soit, j'aime bien que les choses soient en ordre, programmées, ou tout du moins pensées à l'avance.

 

Lorsque je vivais seule, je n'avais pas de problème pour m'organiser, j'arrivais à penser à tout.

Mais lorsqu'on arrive dans une famille avec 3 enfants, et qu'on prend en charge tous les rendez-vous qui s'y rapportent, il faut être encore plus carré !

Et oui, je n'ai finalement pas eu le temps de m'habituer à la situation, j'ai été plongée dedans, comme toute belle-maman, et ai du me débrouiller !

 

J'avoue que j'ai eu un peu de mal à prendre mes marques. J'ai eu au départ un peu tendance à être trop autoritaire, trop regardante, et ça pouvait déstabiliser les filles qui n'étaient pas du tout habituée à cela.

Donc j'ai du mettre de l'eau dans mon vin et trouver des astuces

 

On a donc mis en place un planning partagé avec chéri, dans lequel sont notés tous les rendez-vous des filles, les semaines où elles sont chez nous ou non, les matchs de sport, les anniversaires chez les copines, etc ...

Ça nous a déjà enlevé une grosse épine du pied !

Parce que ce n'est pas le tout de se rappeler d'un évènement, il faut aussi savoir répondre lorsqu'on nous annonce "Samedi 25 je suis invitée chez Annabelle, je peux y aller ?".

Alors déjà attend qu'on regarde si tu es chez nous ou pas, si non, tu demanderas à ta maman.

Et pour qu'il n'y ait aucun problème, on soumet le planning à la maman et ainsi les choses sont fixée environ 6 mois à l'avance. (Vous avez dit psychopathe ?!)

 

Pour les habits, la première année on faisait un échange 1 jour sur 2, il fallait toujours demander à l'ainée de penser à prendre les affaires de ses petites sœurs pour le cours de sport du mardi et du vendredi, et pour le week-end à venir, et ceci, et cela...

C'était vraiment trop compliqué, il y avait forcément des oublis, des habits qui ne revenaient jamais, et beaucoup de responsabilités pour celle qui est encore une enfant, malgré son entrée dans l'adolescence.

On a donc demandé à faire une garde alternée d'une semaine à l'autre, et on a également souhaité que les habits ne transitent pas. Chacun son linge, comme ça on n'a pas à gérer les lessives de l'autre, et surtout, on est sûrs de garder nos habits chez nous.

Car reprenez moi si je me trompe, mais je suis certaine que vous avez vous aussi vécu l'épreuve de devoir réclamer un habit acheté par nos soins, mais qui reste bloqué dans l'autre maison, et qui finalement ne reviendra jamais il faut se faire une raison...

Chez nous, ça a solutionné beaucoup de tracas du quotidien !

 

Pour les vacances également, chacun s'occupe de ses valises et de ses affaires !

L'été dernier je me suis vue demander par la maman de faire les valises pour ses vacances de 15 jours avec les filles ! Heu, comment dire... J'ai donc fait une valise selon mes habitude, avec du linge propre, repassé, classé par genre, avec des habits légers et d'autres plus chauds...

Et lorsque la valise est revenue pour nos 15 jours, il manquait des vêtements, rien n'était repassé et parfois même pas lavé...

Du coup j'ai dis stop, et tout le monde se porte bien mieux ainsi !

 

J'avoue qu'il m'a fallu environ 1 an pour me sentir bien, à ma place, et à l'aise dans tout ça.

J'avais toujours peur que les filles manquent de quelque chose, je vérifiais tout le temps si les affaires étaient bien revenues, car bien que ça soit aux enfants, si ça part et ne revient pas au bout de 3 semaines on n'aura plus d'affaires (comme un lot de 7 culottes disparues par exemple...).

Mais aujourd'hui, tout cela est du passé, et ça fait du bien !

 

Et vous, quelles ont été vos astuces pour vous sentir à l'aise et organisée ?

 

Des bisous ***

 

Do.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog