Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2016-04-02T11:09:50+02:00

On mange quoi #2

Publié par TPMM
On mange quoi #2

Lors du premier article "On mange quoi" je vous ai dit que j'allais vous partager mon organisation. J'ai mis du temps à la trouver mais elle m'a vraiment permis de gagner en temps et en quiétude. Chacun voit midi à sa porte en matière d'organisation des repas mais je vous partage la mienne. Nous sommes 5 à table et les kids ont des activités en semaine. Ils sont tous en primaire donc nous avons aussi les devoirs à gérer le soir. Les "3" mangent des vrais repas et pas juste deux ou trois bouchées.

Mon organisation peut se résumer par un seul mot, "anticipation". Je définis toujours mes menus à l'avance. Pour chaque semaine, j'écris sur un panneau que je colle dans la cuisine avec tous les repas de la semaine y compris les occasions spéciales, je note tout... Je prépare ma semaine. Les enfants mangent le midi à la cantine donc finalement cela fait peu de menus à réfléchir. Je m'aide beaucoup de mon application préférée "Pinterest" où j'ai un tableau avec des idées de recettes salées. Je tiens compte des goûts des enfants ce qui n'est pas toujours évident. Y réfléchir à l'avance ça aide grandement. Préparer à l'avance me permet de faire mes courses en correspondance mais aussi d'équilibrer un peu les menus de la semaine.

Mais mon principal secret c'est qu'en fonction du planning de la semaine "je cuisine", "je ne cuisine pas" ou "je fais à manger". Quand j'ai adopté cette organisation ma vie a changé ! Je vous explique.

Le lundi c'est la soirée un peu marathon. Du coup, "je ne cuisine pas". Je prépare en effet le dimanche mon menu du lundi soir. En effet dimanche midi, je fais à manger (c'est à dire quelque chose de simple) sans trop de préparation, mais par contre je profite du temps que j'ai pour cuisiner et préparer le repas du lundi soir en parallèle. Ce repas du lundi est toujours un plat à faire cuire au four. En règle général comme mon plat est très grand ça me fait même deux repas.

Un exemple de semaine :

Vendredi soir : Omelette au comté et haricots vert. (Je fais à manger)

Samedi midi : poulet à la parmigiana. (Je cuisine)

Samedi soir : Hamburger maison et frittes (Je cuisine, c'est le menu un peu fête de la semaine)

Dimanche midi : saucisses et lentilles (Je fais à manger mais surtout je cuisine pour le soir et le lendemain)

Dimanche soir : soupe maison

Lundi soir : lasagnes maison (préparées le dimanche soir j'ai juste à les mettre au four) Je ne cuisine pas.

Mardi soir : poisson façon meunière (picard) et riz. Je fais à manger.

Mercredi midi : le reste des lasagnes maison du lundi. Je ne cuisine pas.

Mercredi soir : quiche sans pâte et tarte à la tomate. Je cuisine

Jeudi soir : tous les restes de la semaine. Je ne cuisine pas.

Au final les temps de cuisine sont concentrés sur des jours où j'ai le temps et j'optimise car je cuisine plus longtemps certes mais pour plusieurs menus. C'est également économique niveau ménage dans la cuisine.

Le jeudi soir sert à vider tous les restes de la semaine, ainsi on ne jette rien ou quasi rien.

Depuis que je fonctionne ainsi j'ai l'impression de passer moins de temps en cuisine et surtout le soir même en rentrant vers 18h nous pouvons diner à 19h en ayant fait les devoirs.

Ma dernière astuce est de toujours avoir des barquettes en aluminium qui servent à congeler les repas. Quand je fais un gratin de pâtes au jambon, j'en fais un peu plus... de toute façon c'est dure à doser. Je garde la quantité utile pour le repas. Je congèle le reste dans une barquette. Ce repas sert par exemple quand on rentre de vacances. On est épuisé par la route le samedi soir. Il n'y a donc qu'à sortir la barquette du congélateur en arrivant et le soir elle va directement au four. Cela permet d'avoir un repas chaud qui tient au corps sans effort.

Vous savez tout ! N'hésitez pas à partager vos secrets d'organisation en commentaire.

Voir les commentaires

2016-03-25T07:00:10+01:00

Attrape rêve la solution anti cauchemars (DIY)

Publié par TPMM
Attrape rêve la solution anti cauchemars (DIY)

Les cauchemars chez les enfants c'est aussi la garantie de nuits mouvementées pour tous.

Nous avons eu de nombreuses nuits hachées pendant très longtemps. C'était déjà le cas pour mon homme avant notre installation. Petite gazelle était très sujette aux cauchemars.... Des réveils en pleurs au beau milieu de la nuit ....

On lit des histoires, on met une lumière douce ... on prie les étoiles mais comment rassurer... comment agir sur l'inatteignable ! Et puis il y a eu l'idée de construire un attrape rêve. La force des enfants c'est leur fantaisie, leur capacité à croire en leurs rêves.

Je vous propose un petit "DIY" qui a fonctionné chez nous ... Parole de marâtre !

Le premier est simple et rapide. C'est même une activité rigolote à faire lors de fêtes d'anniversaires ou de jours de pluie. (photo de cette article)

- Une assiette en carton,

- un peu de papier crépon,

- de la colle,

- du fil et quelques perles

Et voila vous avez un attrape rêve fait maison. C'est parce qu'il est fait maison qu'il fonctionne ;-)

Le deuxième prend un peu plus de temps ... mais quand il y a beaucoup de cauchemars vous comprenez il faut sortir l'artillerie lourde les amis !

Pour cela je recommande les perles Hama ou perles à repasser. Vous pouvez confectionner des petits cercles et plumes pour réaliser des petits attrapes rêves qui se glissent même sous l'oreiller.

Il vous faut :

- un support pour les perles,

- des perles hama,

- des liens en tissu

- de la colle

- un fer à repasser. (Mon astuce c'est de repasser des deux cotés)

A vous de jouer !

Voir les commentaires

2016-03-23T09:00:46+01:00

Celle qui avait un complexe d'infériorité

Publié par Do.

Qui dit inférieur dit plus petit au sens propre du terme.

Et c'est bien là que je veux en venir...

 

Chéri fait 1m87, et du haut de mon 1m62, j'étais contente d'avoir un chéri grand et fort !

 

Le problème, c'est que qui dit papa grand, dit enfants potentiellement grands, et là...

 

Il se trouve que l'ainée (15 ans) mesure 1m67, et me dépasse donc de 5 bons cm !

La seconde (12 ans) ne me dépasse pas mais chausse déjà du 38/39 et ne peux donc plus emprunter mes baskets !

La dernière (8 ans), prend le même chemin...

 

Alors j'avoue que je ne me suis jamais posé de questions sur ma taille auparavant. Je ne suis pas très grande mais bon, je ne me suis jamais sentie petite non plus !

Et là, je dois dire que je me sens très mal à l'aise quand je suis en chaussons et que la grande vient me dire bonjour, si en plus elle a des chaussures aux pieds ce qui la grandit davantage !

 

Je triche un peu en mettant des talons de 6 à 7 cm, mais bientôt ils ne serviront plus à rien !!

 

Et la cerise sur le gâteau c'est que l'ex fait 10 à 15 cm de plus que moi également, tout comme son copain.

Alors comment vous dire, les dimanches soirs où ils nous ramènent les filles, je me sens tellemeeeeeeeeeent petite dans mes chaussons tous plats !

 

Chéri avoue ne pas comprendre ce complexe que je nourris de plus en plus, mais moi, ça me bloque vraiment, je ne me sens à l'aise que en talons !

 

Honnêtement, c'est quand même délicat d'avoir de l'autorité sur un enfant qui :

  1. n'est pas le notre
  2. fait une tête de plus que nous !

 

Alors oui, je conserve mon rôle de belle-maman, et si j'ai quelque chose à dire je ne vais pas me poser la question de ma taille. Mais quand même, ça me rend un peu mal à l'aise...

 

Dites-moi que vous me comprenez ?!

 

Des bisous ***

 

Do.

Voir les commentaires

2016-03-18T07:00:10+01:00

Les premières valises

Publié par Fa
Les premières valises

Les vacances, les week-end et la corvée des valises...

J'en ai parcouru des sites internet mais impossible de trouver la liste parfaite qui allait me permettre de ne rien oublier.

Ne rien oublier, une autre obsession. Comment ne pas se sentir responsable si il manque une chose importante comme de la crème solaire ou des culottes ?

Je me mets la pression car à mes yeux c'est impardonnable alors je fais à chaque fois des listes pour préparer les valises.

Non seulement préparer des valises pour les enfants c'était une nouveauté mais la plupart des vacances c'était un peu l'inconnu pour moi. Les clubs vacances, la montagne... que des découvertes... Un vrai challenge à chaque fois car je mets un point d'honneur également à ne pas prendre trop d'affaires...

Comme chez "T'es pas ma mère" on partage, on va vous partager nos check list et astuces pour chaque type de vacances !

Le premier billet sera consacré aux vacances à la montagne en hiver !

Au programme des checks list et des astuces ! Franchement c'est cadeau car c'est vraiment pas de la tarte !

N'hésitez pas à nous dire en commentaire si vous êtes à la recherche de check list !

Voir les commentaires

2016-03-17T07:00:32+01:00

Les peluches avale soucis

Publié par Fa
Les peluches avale soucis

Lors de notre installation, je redoutais beaucoup la réaction des enfants. J'étais très anxieuse... Je redoutais aussi qu'ils n'osent parler, s'exprimer ...

Lors d'une course, j'étais tombée sur des petites peluches rigolotes nommées "avale soucis".

Cette peluche douce et colorée a aussi une bouche en fermeture éclair qui sert à manger les soucis, peurs et chagrins des enfants.

Leurs bouilles est vraiment rigolote, alors nous en avons offert une à chaque enfant en expliquant que si il avait quelque chose sur le cœur, il pouvait à tout moment le mettre dans la bouche de la peluche. Nous avions décidé également que seul "Papa" irait lire les petits mots.

Résultat : c'était surtout symbolique... mais nous avons eu quelques petits mots d'enfants ... Quand je sais que la peluche a avalé un soucis je dois avouer être en mode O__O inquiète... Cependant, au moins les choses sont dites, et c'est toujours mieux que de garder de mauvaises choses en soi.

En plus nous avons eu aussi des petits mots gentils, comme des remerciements pour la jolie chambre <3

Voir les commentaires

2016-03-16T07:00:13+01:00

Celle qui avait du mal à s'intégrer

Publié par Do.
Celle qui avait du mal à s'intégrer

Lorsque j'ai connu chéri, il vivait dans un petit village de campagne.

Il venait de prendre un appartement à lui suite à la séparation, il a donc été tout naturel que quelques mois après, je vienne m'installer avec lui et non l'inverse.

Et oui, il fallait prendre en compte l'école des filles.

 

J'ai donc quitté mon village et mes amis pour me rendre à 1h de là, dans un village que je ne connaissais que de nom, et dans lequel chéri vivait depuis plusieurs années avec son ex...

 

L'acclimatation n'a pas du tout été simple.

J'ai du, et je dois encore aujourd'hui, subir de nombreux regards, et de nombreuses humiliations.

Et oui, l'ex est amie avec la plupart des mamans, et même si je n'ai pas brisé leur couple, même si ce couple était séparé avant que je ne connaisse chéri, les gens ne peuvent s'empêcher de juger...

 

J'ai donc eu, un jour, à supporter une maman qui est venu dire bonjour à chéri (alors que nous assistions en famille au match de basket de la cadette), qui m'a ignorée royalement, et qui par dessus le marché a demandé aux 2 filles qui étaient là (dont une sur mes genoux) : "Alors, maman est au travail cet après-midi ?" Puis est partie en me jetant un regard noir...

Honnêtement, encore aujourd'hui, je ne sais pas ce qui m'a retenue de ne pas me lever et lui cracher au visage... Sans doute la présence des filles, car elles n'ont pas à subir ce genre de scénarios...

 

J'ai eu longtemps envie d'hurler dans le village "Je n'ai volé personne, je n'ai brisé aucun couple, c'est elle qui est partie et moi j'ai ramassé les morceaux !".

Mais chéri m'a longtemps dit que nous vivions pour nous, et non pour les autres...

Et aujourd'hui je commence à accepter et à me faire à l'idée.

Alors pour éviter de me sentir mal à l'aise, j'use de stratèges :

  • Je ne vais plus à la pharmacie du village, la pharmacienne étant une amie de l'ex, je n'apprécie guère son dédain avec moi et son ignorance même bien souvent. Je préfère donc aller dans la ville où je travaille, même si j'habite juste à côté de la pharmacie de mon village !
  • J'ai invité des copines pour faire connaissance avec les parents, et lorsqu'il faut emmener les filles à des invitations ou au sport je m'y colle souvent, ainsi je montre que j'existe et je discute avec les mamans ou les papas. Ce qui me vaut maintenant d'avoir quelques bonjours les matins. C'est tellement plus agréable !
  • J'emmène la petite dernière à l'école les matins, et vais la chercher à la garderie. Je remplis les papiers et m'occupe beaucoup des paperasses administratives.
  • Je vais aux rencontres parents-profs au collège.
  • Et puis surtout, je marche la tête haute, car au final, je n'ai rien à me reprocher !

 

Il faut croire que "les gens" aiment juger et critiquer sans fondement.

Je suis quelqu'un qui n'a pas une grande confiance en moi, et ces attitudes haineuses à mon égard m'ont fait beaucoup de mal.

 

Mais finalement, la solution est de ne pas prêter attention aux "petits gens" comme je les appelle, et de s'intéresser aux autres, à celles et ceux qui nous acceptent telle que nous sommes et ne nous demandent pas de compte.

Celles et ceux qui ont compris que tout ce que l'on souhaitait, c'était juste de vivre en harmonie avec l'homme qu'on aimait, ses enfants, et non prendre la place de la maman.

 

Et vous, comment avez-vous vécu cette phase ? Avez-vous emménagé dans un lieu neutre ou comme moi êtes-vous venue vivre dans le village où votre chéri vivait auparavant ?

 

Des bisous ***

 

Do.

Voir les commentaires

2016-03-15T07:00:12+01:00

Celle qui était devenue très (trop ?) organisée

Publié par Do
Celle qui était devenue très (trop ?) organisée

J'ai toujours eu tendance à être organisée.

Déformation professionnelle ? Possible.

Quoi qu'il en soit, j'aime bien que les choses soient en ordre, programmées, ou tout du moins pensées à l'avance.

 

Lorsque je vivais seule, je n'avais pas de problème pour m'organiser, j'arrivais à penser à tout.

Mais lorsqu'on arrive dans une famille avec 3 enfants, et qu'on prend en charge tous les rendez-vous qui s'y rapportent, il faut être encore plus carré !

Et oui, je n'ai finalement pas eu le temps de m'habituer à la situation, j'ai été plongée dedans, comme toute belle-maman, et ai du me débrouiller !

 

J'avoue que j'ai eu un peu de mal à prendre mes marques. J'ai eu au départ un peu tendance à être trop autoritaire, trop regardante, et ça pouvait déstabiliser les filles qui n'étaient pas du tout habituée à cela.

Donc j'ai du mettre de l'eau dans mon vin et trouver des astuces

 

On a donc mis en place un planning partagé avec chéri, dans lequel sont notés tous les rendez-vous des filles, les semaines où elles sont chez nous ou non, les matchs de sport, les anniversaires chez les copines, etc ...

Ça nous a déjà enlevé une grosse épine du pied !

Parce que ce n'est pas le tout de se rappeler d'un évènement, il faut aussi savoir répondre lorsqu'on nous annonce "Samedi 25 je suis invitée chez Annabelle, je peux y aller ?".

Alors déjà attend qu'on regarde si tu es chez nous ou pas, si non, tu demanderas à ta maman.

Et pour qu'il n'y ait aucun problème, on soumet le planning à la maman et ainsi les choses sont fixée environ 6 mois à l'avance. (Vous avez dit psychopathe ?!)

 

Pour les habits, la première année on faisait un échange 1 jour sur 2, il fallait toujours demander à l'ainée de penser à prendre les affaires de ses petites sœurs pour le cours de sport du mardi et du vendredi, et pour le week-end à venir, et ceci, et cela...

C'était vraiment trop compliqué, il y avait forcément des oublis, des habits qui ne revenaient jamais, et beaucoup de responsabilités pour celle qui est encore une enfant, malgré son entrée dans l'adolescence.

On a donc demandé à faire une garde alternée d'une semaine à l'autre, et on a également souhaité que les habits ne transitent pas. Chacun son linge, comme ça on n'a pas à gérer les lessives de l'autre, et surtout, on est sûrs de garder nos habits chez nous.

Car reprenez moi si je me trompe, mais je suis certaine que vous avez vous aussi vécu l'épreuve de devoir réclamer un habit acheté par nos soins, mais qui reste bloqué dans l'autre maison, et qui finalement ne reviendra jamais il faut se faire une raison...

Chez nous, ça a solutionné beaucoup de tracas du quotidien !

 

Pour les vacances également, chacun s'occupe de ses valises et de ses affaires !

L'été dernier je me suis vue demander par la maman de faire les valises pour ses vacances de 15 jours avec les filles ! Heu, comment dire... J'ai donc fait une valise selon mes habitude, avec du linge propre, repassé, classé par genre, avec des habits légers et d'autres plus chauds...

Et lorsque la valise est revenue pour nos 15 jours, il manquait des vêtements, rien n'était repassé et parfois même pas lavé...

Du coup j'ai dis stop, et tout le monde se porte bien mieux ainsi !

 

J'avoue qu'il m'a fallu environ 1 an pour me sentir bien, à ma place, et à l'aise dans tout ça.

J'avais toujours peur que les filles manquent de quelque chose, je vérifiais tout le temps si les affaires étaient bien revenues, car bien que ça soit aux enfants, si ça part et ne revient pas au bout de 3 semaines on n'aura plus d'affaires (comme un lot de 7 culottes disparues par exemple...).

Mais aujourd'hui, tout cela est du passé, et ça fait du bien !

 

Et vous, quelles ont été vos astuces pour vous sentir à l'aise et organisée ?

 

Des bisous ***

 

Do.

Voir les commentaires

2016-03-14T07:00:52+01:00

On mange quoi ? #1

Publié par Fa
On mange quoi ? #1

Quand nous nous sommes installés, une de mes craintes c'était les repas. Je ne suis pas un fin cordon bleu et quand je vivais seule j'étais loin des 3 repas par jour.

Qu'est ce que ça mange les enfants ? Et je dois dire qu'il y a une phrase qui m'hérisse le poil c'est la fameuse : "Qu'est ce qu'on mange ?" J'y suis allergique... De plus, je craignais le "beuuurrrk" de la première fourchette.

Chez moi je mangeais beaucoup de graines et de légumes... et peu de viande j'ai du donc réactualiser mes repas. Autour de moi les enfants sont plus petits alors ils mangent en petite quantité.... Chez nous, c'est moi qui mange le moins pour vous donner une idée ... Alors je peux vous dire que j'ai intéret à envoyer du plat familiale !!!

J'ai mis du temps mais j'ai enfin trouvé mon organisation qui me convient pour les repas. Autant que possible on sert à manger à 19h pour que les enfants couchés à 20h30 n'aient pas l'impression d'avoir une soirée trop courte. Et j'ai envie de vous dire que de toute façon ils ont faim....

Je vous parlerai de cette organisation une autre fois, je voulais partager avec vous quelques menus "Kids Friendly" à base de légume si vous êtes à court d'inspiration ou si tout simplement vous vous posez la question du "on mange quoi ?" Oui en bonne marâtre je sers des légumes plusieurs fois dans la semaine, alors je vous partage quelques idées.

  • La traditionnelle soupe de légume ou soupe de potimarron à l'automne. Cette recette n'a pas un franc succès mais pendant l'hiver cela nous fait un ou deux repas. Servi avec des croûtons ou des saucisses "knacki" ça passe mieux.
  • Le gratin de courgettes au comté. Contre toute attente ils ont adoré, et ont même réclamé qu'on remplace la soupe par le gratin de courgettes !
  • Le tian de légumes. J'alterne courgette, comté et jambon blanc. C'est très bon mais un peu long à faire.
  • La tarte fleur. La fameuse tarte qui a fait un petit buzz sur Instagram... C'est aussi un peu de préparation mais elle a eu beaucoup de succès. C'est une autre manière de manger des légumes.
  • Le risotto champignons et courgettes. Le risotto, il faut maîtriser sa cuisson mais c'est un plat très pratique car cela nous fait deux repas, car le risotto est encore meilleur quand il est réchauffé.

Ce ne sont pas des recettes très "healthy" car elles contiennent pour la plupart du gras, néanmoins ces recettes sont appréciées des enfants et cela permet aussi de lever quelques a priori sur les légumes. Le mot courgette n'est désormais plus banni dans la maison.

Voir les commentaires

2016-03-11T07:00:27+01:00

Sortie à Disney et astuces de maratre

Publié par Fa
Sortie à Disney et astuces de maratre

Ma première sortie en parc d'attraction avec mon homme et sa tribu c'était à Disney.

Pour moi le stress ultime, mais leur faire plaisir c'était quand même le plus important. Nous avions dégoté des entrées pas trop chères avec un CE, et nous avions un peu de temps pour y aller lors de vacances scolaires.

A cette époque, nous ne vivions pas tous ensemble.

Petit détail : je n'aime pas les sensations fortes alors les parcs d'attractions c'est pas mon truc.

Je redoutais Disney avec les 3 car j'avais juste peur d'en perdre un... C'est idiot mais cette peur était accrochée à moi. La taille des enfants étant un critère dans les attractions, je savais que je devrais faire seule des attractions avec un ou deux enfants. Cela signifiait traverser le parc bondé de monde avec eux.

Avoir la responsabilité des enfants des autres quelques minutes ou quelques heures c'est plus de stress. On ne peut pas prendre les mêmes décisions qu'avec ses propres enfants. C'est forcement différent.

Je savais aussi que j'allais devoir prendre sur moi pour certains manèges mais surtout que je devrais assumer de ne pas en faire certains. Oui assumer de ne pas entrer dans la tour infernale car j'ai trop peur... assumer donc une faiblesse face à des enfants que j'apprends à connaitre.

C'est aussi ça être belle-mère : se sentir plus responsable car ce n'est pas nos enfants et se sentir faible face à des enfants qui eux n'ont peur de rien.

Pour me rassurer, j'ai mis en oeuvre quelques trucs et astuces que je vous partage aujourd'hui.

Mes astuces de marâtres :

- Avant d'aller au parc j'avais téléchargé l'application iphone pour les files d'attente. Cela nous a permis d'optimiser le temps, limiter les queues avec les enfants et nous avons pu faire plus de 10 attractions sur les deux parcs lors de cette journée.

- Fabriquer des petits bracelets avec des bouts de tissu où on peut écrire le prénom de l'enfant et le numéro de téléphone du papa. Plusieurs fois dans la journée les enfants devaient me montrer le bracelet pour avoir une petite surprise comme par exemple un bonbon. Il ne s'agissait pas pour moi de leur dire ma peur alors j'avais inventé ce petit jeu. J'ai recyclé des cordons reçus dans "my little box" ça faisait très bien l'affaire.

- Pour la nuit, je m'étais procurée des tubes pour former des colliers. Quand vous les cassez ils se voient dans la nuit. C'était une des petites surprises et c'était très pratique car certaines parties du parc sont peu éclairées. Evidemment les enfants adorent ce genre de petites choses.

- Enfin, dernière astuce et celle ci est en plus économique c'est de se garer au parking Vinci et non au parking de Disney. En effet cela vous coûtera moins cher et il est juste à coté de l'entrée et de la sortie du parc. Cela vous évite les escalators interminables avec des enfants surexcités à l'arrivée et épuisés au retour...

Le bilan de cette sortie était très bon. On a eu aussi une splendide journée très ensoleillée ce qui ne gâche rien. J'ai pu partager quelques attractions en tête à tête avec un ou deux enfants. J'ai parfois fermé un peu les yeux pendant des attractions mais j'ai aussi passé une fabuleuse journée de rires et de joie. On a terminé en beauté tous ensemble dans l'attraction Ratatouille qui est vraiment une superbe attraction accessible à tous le monde je vous la recommande.

Et vous savez quoi ? Je n'ai perdu aucun enfant !

Voir les commentaires

2016-03-10T07:25:07+01:00

Les tâches de la mère ?

Publié par Fa
Les tâches de la mère ?

Les enfants ne s'y trompent pas. C'est souvent une crainte, mais ils savent très bien qui est leur mère et qui est leur père. Jamais, les "3" ne m'ont appelé "maman" par erreur. A la rigueur "Papa", mais il n'y a pas de méprise sur le sujet. Je mets tout en œuvre pour ne pas prendre cette place, mais aux yeux des enfants, il semble que ce soit aussi une activité ou un métier à part entière.

En effet, je suis celle qui pense à prendre de l'eau et le goûter quand on part en activité à l'extérieur. Je suis celle qui pense à tartiner la crème solaire avant de partir jouer au club enfant... ou je suis simplement celle qui fait à manger ... Toutes ces activités (donnons cette appellation) sont aux yeux des enfants des activités, des tâches de "maman".

Un jour, "Petite Gazelle" m'a dit "Je ne suis pas pressée d'être maman il y a trop de choses à penser."

Cette phrase fut un déclic. Jamais, ils ne me reprocheront de prendre la place de leur mère car je fais cuire des pâtes...Je vis avec un homme qui a des enfants, je réalise des tâches quotidiennes que réalisent la plupart des mères, mais je ne le suis pas.

Difficile de trouver sa place, son rôle ou une quelconque reconnaissance. Les enfants, et même la société en général ont une vision restreinte des rôles... il y a la mère et le père.

Quand vous allez chez le docteur on ne vous demande pas si vous VIVEZ avec des enfants mais bien si vous en AVEZ.

Il faut arriver à trouver une place la dedans, sa place, une tâche du quotidien.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog